Livraison offerte à partir de deux articles, le troisième à -30%
Tout savoir sur le durag : d'où vient-il et comment le porter ? - Durag-Shop

Tout savoir sur le durag : d'où vient-il et comment le porter ?

Le durag (ou do-rag) est plus qu'un accessoire de mode, il raconte une histoire : celle des afro-américains du XIXe siècle à aujourd'hui. Si sa praticité en a fait un accessoire de mode essentiel pour maintenir les cheveux en place, ou pour réaliser des coupes de cheveux déterminées, il est devenu un objet plus qu'esthétique : c'est un accessoire militant.

Dès le début des années 1990, de nombreux rappeurs américains l'ont propulsé sur le devant de la scène, et c'est sûrement pour ça qu'il vous est aussi familier. Pourtant, son histoire remonte aux tréfonds des heures les plus sordides de l'histoire américaine : l'esclavage. Controversé, cet accessoire de mode fut banni des établissements scolaires états-unien et décrié pour son image "gang". Il reste pourtant un symbole de la culture afro-américaine.

Le durag, une histoire au cœur de la culture afro-américaine

Comme beaucoup d'accessoires de mode, le durag raconte une histoire : celle, intime et lointaine, de la culture afro-américaine. Son avènement lors des traites négrières l'a conduit à devenir un symbole incontournable de la pop culture noire américaine. Plus récemment, il s'est imposé au sein même des défilés de mode les plus courus de la planète.

Le durag est un symbole de la culture afro-américaine

Avant d'être un accessoire incontournable de la culture hip-hop, le durag a connu une longue symbolisation, née dès l'avènement de l'esclavagisme dans les États du sud-est américain.

Le durag est né au cœur de l'histoire des traites négrières

L'avènement du durag date du XIXe siècle : il est né durant cette période sombre pour l'histoire américaine, où une partie des États du Sud pratique l'esclavage. À cette époque, le travail des champs de coton est pénible, long et demande une grande mobilité. Si certains ont pu imaginer que le durag eut pour première destinée de servir le quotidien écrasant des travailleuses et esclaves afro-américaine, il eut un tout autre dessein.

En réalité, il a longtemps été un véritable objet d'oppression. Pour cacher la beauté des femmes noires, humilier leur féminité et assouvir leur servitude, les esclavagistes ont eut l'idée d'un accessoire d'un genre nouveau : le durag. Historienne de la mode, journaliste émérite du célèbre Vogue britannique, Funmi Fetto le décrit comme "moyen de supprimer la beauté des femmes noires et souligner leur statut inférieur d'ouvrières" lors des grandes manœuvres esclavagistes du Sud-Est américain.

Durag femme esclavage - Durag-Shop

La Renaissance d'Harlem et la Grande Dépression

De la Renaissance d'Harlem, vers les années 1920, la première image qui nous vient à l'esprit est cette révolution culturelle majeure qui fera émerger la littérature noire américaine. Cette époque prometteuse voit les débuts de la pop culture afro-américaine, et l'émergence d'une élite intellectuelle noire qui pense sa culture comme une entité corrélée, mais indépendante de la culture américaine. C'est la genèse d'Harlem, capitale mondiale de la culture noire. Dans cette époque de grandes transformations, où les minorités afro-américaines imposent leur récit à l'histoire américaine, le durag connaît un nouveau souffle, bien éloigné de cet outil de subordination et d'humiliation.

Le durag devient un accessoire de mode, parfaitement réapproprié par les femmes noires américaines. Il s'avère utile pour maintenir les cheveux. Bien davantage, il devient un symbole, un accessoire qui raconte quelque chose : l'émancipation des minorités afro-américaines. Il n'est plus question de laisser ce bout de tissu demeurer éternellement l'étendard douteux d'un passé sombre. Les élites intellectuelles noires américaine, et la jeunesse militante de l'époque, entendent bien le charger d'un autre récit, d'une autre histoire : la leur. Celle d'un peuple qui s'approprie sa culture et symbolise les attributs, jamais poussiéreux, de son oppression.

À l'heure de la plus grande crise économique américaine, la Grande Dépression, qui fracasse les années 1930, les afro-américains s'imposent comme des citoyens états-uniens à part entière. Ils sont les premières victimes de ce naufrage financier et économique : les premiers touchés par ce qui sera un chômage de masse, jusqu'alors encore inconnu aux États-Unis.

Le New Deal qui s'en suivra, propulsé par le Républicain Herbert Hoover, amènera une nouvelle histoire des populations noires américaines : celle de leur émancipation et de l'émergence fracassante de leurs droits politiques. Un peu avant Martin Luther King, les années 1950 sont celles des grandes luttes. L'avocat afro-américain Thurgood Marshall obtiendra l'inconstitutionnalité par la Cour suprême des États-Unis de la ségrégation scolaire en 1954. On est à l'aube des grandes marches pour le droit de vote des citoyens noirs. C'est une époque de bouleversement, le début de l'histoire politique des citoyens noirs des États-Unis.

Partout, dans tous les États des États-Unis, des citoyens noirs réaffirment leurs droits à l'égalité avec leurs concitoyens blancs, ils aspirent à un monde nouveau : la fin d'un racisme structurel, social, et sociétal. La société évolue, les droits politiques augmentent, et une grande pop culture américaine naît. Des trésors naissent dès 1960, dans les bars de jazz d'Harlem ou d'ailleurs, et la littérature noire américaine concurrence les meilleurs auteurs européens.

La Renaissance d'Harlem - Durag-Shop

La jeunesse noire des USA s'approprie ses codes, son univers, sa façon de s'inventer une histoire libre. L'american dream des minorités noires est en marche et le durag s'impose. Il est plus que jamais un objet d'effigie, l'image d'une jeunesse au bord de la révolution. Cet accessoire est l'un des symboles de cette époque vertueuse, substantiellement majeure pour l'histoire américaine. Il est le symbole d'un renouveau, les minorités noires comptent et comptent le dire. La jeunesse afro-américaine s'affiche avec ce foulard unique et en fait un symbole de sa différence. Plus que jamais, elle en fait le vecteur d'une identité naissante.

Le durag, objet de controverses

L'avènement de ce symbole ne se fait pas sans quelques dérives. Dès les années 1990, les gangs du nord-est américain s'approprient d'une autre manière le durag pour en faire un signe d'appartenance, et sa mauvaise réputation prend le pas sur son histoire émancipatrice.

Les autorités américaines les plus conservatrices décident alors de mener une guerre à cet accessoire. Sous prétexte d'une uniformisation des codes vestimentaires dans les espaces scolaires, plusieurs établissements et quelques États décident de l'interdire à l'école. Il en sera de même dans de nombreux espaces publics.

Plus encore, même dans les années 2000, le monde du sport décide de mener la même politique d'interdiction du durag. En 2001, la ligue nationale de football américain l'interdit dans ses stades, aussi bien pour les supporters que pour les joueurs. Il en sera de même en 2005 au sein de l'association nationale du basketball, la NBA.

Pour de nombreux observateurs, le durag étant majoritairement porté par des joueurs afro-américains ou des supporters noirs, ces interdictions demeurent suspectes, et les motivations des dites décisions laissent planer un doute sur leur volonté de diaboliser la pop culture afro-américaine. Les années 2000 sont une période marquée par un racisme nouveau, latent, et ces interdictions sont malvenues pour bien des adeptes du durag. Pour Emma Dabiri, auteure de Don't touch my hair, le durag a été diabolisé "comme de nombreuses formes d'expression culturelles noires".

L'image devenue étroitement associée aux guerres de gangs ne saurait, pourtant, limiter le durag à une symbolisation de la criminalité. Il est porté, partout, par des citoyens américains noirs et blancs, de tous horizons et de tous âges. Il est profondément ancré dans la pop culture américaine, et symbole américain de son état, il s'exporte avec l'hégémonie culturelle état-unienne partout dans le monde.

Accessoire incontournable de l'univers hip-hop

L'histoire du durag est étroitement liée à celle du rap. Les années quatre-vingt-dix, voient émerger une nouvelle culture, celle du hip-hop. C'est une nouvelle page pour le durag. Son intégration dans l'histoire de la mode américaine est un fait établi depuis quelques décennies alors et sa symbolisation est terminée. Il est pleinement un objet de revendication, un objet militant, intrinsèquement lié à la culture afro-américaine et à la pop culture noire.

Memphis Bleek, Jay-Z, Nelly, Ja Rule, 50 Cent et ou encore Eminem s'affichent avec un durag. Ils imposent un style nouveau, une nouvelle marche pour la mode américaine, qui deviendra rapidement globalisé. Les wide-leg jeans, communément appelés baggys, réinventent une autre histoire d'un autre symbole américain : le jean. Les t-shirts sont de plus en larges et les casquettes sont légion. À leurs côtés, le durag connaît un nouveau souffle, il est l'objet d'une nouvelle revendication.

Porté par autant de femmes que d'hommes, il connaît une diversité de couleurs et de styles et restera un accessoire universel. Encore aujourd'hui, de nombreux rappeurs américains, tels que A$AP Ferg ou Ski Mask l'adoptent. Son utilisation en fait un accessoire de mode intemporel, indémodable et fort d'une histoire unique, il est un accessoire à part entière pour plusieurs générations.

50 cent durag - durag-shop

De la rue à Vogue UK

Devenu un farouche symbole de la culture noire et un accessoire de mode indémodable qui s'affranchit totalement de la couleur de la peau, le durag s'affiche aujourd'hui partout. Plus que ça, les grands noms de la couture se l'approprient.

En 2020, la célèbre chanteuse et désigner afro-américaine Rihanna, aujourd'hui à la tête de Fenty, sa griffe associée au mastodonte LVMH, a donné une tout autre envergure au durag. En s'affichant à la une du très prestigieux Vogue britannique avec un durag noir, le plus symbolique, elle a imposé à l'industrie de la mode et du luxe cet accessoire propulsé par la rue. La couverture de l'illustre magazine de mode anglais est plus que jamais évocatrice de la puissance émancipatrice du durag : "Rebelle ! Rihanna bouscule les règles”.

Grâce à la diffusion massive du Vogue UK, et à la commercialisation de plusieurs durag au sein de ses collections, l'iconique chanteuse des années 2010, qui s'est construit une certaine autorité dans l'univers de la mode, donne une tout autre ampleur à ce foulard. Toujours politique, cette réaffirmation du durag prend une autre mesure, et dicte un nouveau récit à la très feutrée industrie du luxe. Symboliquement, la culture noire entend bien importer ses codes dans une industrie où les plus jeunes projettent une grande part de leur image identitaire. La mode influence le monde contemporain, et le durag avec.

À l'aube du mouvement Black Lives Matter, qui transcende les États-Unis et réécrit une nouvelle page de la lutte anti-raciste partout dans le monde, le durag animera, comme il l'a toujours fait, l'histoire de l'émancipation des minorités afro-américaine. Au sein même des défilés les plus courus de la planète, le durag est le fier étendard d'une culture noire en perpétuelle révolution.

Une culture noire qui ne veut plus être marginalisée, car elle existe à part entière dans tous les rangs de la société. Le prisme de la haute couture saura apporter une toute nouvelle renaissance à ce foulard mixte, inconditionnel et intemporel.

Aujourd'hui, les stars plébiscitent le durag et les exemples ne manque pas. En 2018, au Met Gala, événement majeur aussi bien pour l'industrie de la musique que pour celle de la mode, l'actrice-compositrice-interprète Janelle Monae en portait un. Deux ans plus tard, à l'occasion des Grammy Awards, le rappeur d'origine californienne Guapdad 4000 était coiffé d'un durag de plus de trois mètres de long, imaginé par la griffe Faded NYC.

Malgré cela, quelques polémiques ont éclaté, notamment quand la très prestigieuse maison de haute-couture française Chanel a été accusée d'appropriation culturelle, après avoir présenté un durag lors d'un de ses défilés. Autre tendance : la culture queer noire commence à s'approprier le durag, pour des motifs esthétiques ou militants.

D'où vient le nom du durag, et qui l'a inventé ?

Si le nom de son inventeur est inconnu, son nom a longtemps prêté à débat. Précisément, c'est l'orthographe de son nom qui est resté une énigme. Certains l'écrivent "do-rag", d'autres préfèrent "doo-rag", en encore "du-rag". L'orthographe définitive de cet accessoire n'a jamais été vraiment tranchée. Il demeure que l'origine de son nom reste inconnue elle aussi. En France, nous avons tendance à l'écrire "durag", sans forcement faire injure à la sémantique utilisée aux États-Unis : là-bas aussi, plusieurs variantes du mot existent.

Quant à son inventeur, le mystère reste entier : le New York Times a mené une investigation sans succès. Le prestigieux journal américain fait uniquement mention d'un certain Darren Dowdy, à la tête d'une société produisant des produits pour la coiffure. En 1979, ce dernier a commercialisé un kit de coiffure où était présent un durag. Le durag étant vieux de plus de 200 ans, il n'est certainement pas l'instigateur de ce célèbre accessoire de mode.

Quelle utilité pour le durag ?

Objet symbolique d'une culture noire en pleine transformation, le durag est aussi un outil pratique qui s'avère avoir une véritable utilité en dehors du simple aspect esthétique.

Le durag garde votre coiffure intacte

Vos cheveux ont tendance à partir dans tous les sens ? En les obligeant à se toucher ou à se maintenir à l'endroit où vous souhaitez qu'ils se tiennent, le durag présente l'utilité d'éviter que votre coiffure ne connaisse des petits cheveux qui frisottent.

Vous sortez de chez le coiffeur et avez un mariage de prévu ce week-end ? Portez un durag durant le temps qui vous sépare de l'événement et vos cheveux resteront intacts.

Le durag améliore la texture de vos cheveux

Cheveux rugueux ? Secs ? Le durag peut répondre à nombre de vos problèmes capillaires, même si vos cheveux ne sont pas crépus. Il offre une méthode simple qui permet de retrouver une meilleure souplesse et une plus grande agilité pour vos cheveux.

Pour cela, il faut appliquer des huiles, des crèmes, ou tout autre produits hydratants sur vos cheveux et apposer un durag sur votre tête le temps d'une nuit. Vos cheveux retrouveront un aspect plus lisse et plus soyeux. La principale vertu du durag est d'éviter à l'humidité de s'évaporer. Qui plus est, il n'y a ainsi plus de risque de tacher votre oreiller.

Le durag maintient vos tresses

Obtenir de belles tresses et déjà un long combat, qui prend du temps. Après quelques jours, des cheveux errants peuvent apparaitre. Pour éviter une pareille catastrophe, le durag vous permet de maintenir vos tresse et évite que les cheveux s'éparpillent.

Le durag lisse vos cheveux rêches

Tout comme lorsqu'il s'agit d'hydrater, le durag présente de nombreux avantages quand vous avez les cheveux rêches. Si s'attacher les cheveux permet de lisser les cheveux et de conserver cet aspect lisse plus ou moins longtemps, porter un durag évitera d'abîmer vos cheveux.

En effet, les attacher trop souvent casse vos cheveux, alors que le durag ne fera que les aplatir suffisamment pour qu'ils se lissent sans jamais être endommagés.

Le durag vous accompagne durant votre entraînement sportif

Si vous êtes friand du sport, et si vous avez les cheveux longs, le durag présente quelques solutions. Le durag permet de garder vos cheveux en place de manière opaque, il évite alors que la transpiration issue de vos cheveux ne vous dégouline sur le visage.

Plus que ça, il permet de les attacher sans endommager votre coiffure, ce qui est particulièrement pratique pour assurer vos performances sportives en toute sérénité (capillaire). Des sportifs tels qu'Allen Iverson, Colin Kaepernick, Arnaud Clément ou encore Marco Pantani en portent régulièrement à l'entraînement ou sur les stades.

Le durag favorise les waves

C'est l'une des coiffures les plus populaires auprès des hommes afro-américains : les waves, aussi appelés vagues 360. Celles-ci restent les meilleures amies du durag. S'il n'est pas nécessaire de vouloir adopter cette coiffure pour porter un durag, l'inverse est un passage obligé pour obtenir les mêmes waves que le célèbre rappeur Nelly. Explication.

Qu'est-ce que les waves ?

Les waves sont une coiffure popularisée par les hommes afro-américains dès le début des années 2010. Le but consiste à donner l'impression que vos cheveux forment une vague. Très appréciées aux États-Unis, ces vagues 360 débarquent en France depuis maintenant quelques années.

Si cette coiffure n'est pas simple à réaliser, son originalité est garantie : innovante et élégante, elle vous promet bien du succès.

Waves pour homme - Durag-Shop

Comment obtenir de belles waves ?

Le procédé n'est pas simple, et même si quelques salons de coiffure afro commencent à les proposer, il n'en demeure pas moins qu'il est toujours préférable de les faire soi-même. En effet, en prenant le pli dès le début, vous aurez plus de chances réussir le (difficile) entretient de cette coupe de cheveux. Voici quelques étapes.

Préparer vos cheveux

Si tous les types de cheveux peuvent prétendre à cette coiffure, plus ceux-ci seront naturellement bouclés et plus il vous sera facile d'obtenir le résultat espéré. La longueur n'a que très peu d'importance. De toute façon, si vos cheveux bouclent : ils sont déjà assez longs pour les vagues 360.

Le plus important est que vos cheveux soient sains et en bonne santé. Pensez bien à éliminer vos pellicules avant de procéder et à surtout utiliser un shampoing réparateur si vous souffrez de problèmes de cuire chevelu.

Plusieurs coupes de cheveux permettent d'obtenir de belles waves :

  • La coupe "César" : la plus traditionnelle, c'est une valeur sûre !
  • Coupez vos cheveux à l'aide d'un rasoir afin de créer une ligne horizontale vers la frange
  • La plus simple ? Coupez vos cheveux avec une tondeuse (sabot de 0,8cm)

Équipez-vous bien ! 

Vos cheveux auront besoin d'un entretien quotidien ! Raison pour laquelle vous devez absolument veiller à avoir le matériel nécessaire :

  • Une brosse sans lignée, de préférence conçue pour les cheveux longs. Elle favorise un meilleur contrôle des cheveux lors du processus de coiffure.
  • Une bonne lotion capillaire. Hydrater vos cheveux évitera que des cheveux errants fassent leur apparition.
  • Du shampoing et un conditionneur pour cheveux bouclés : ils rendront vos cheveux plus soyeux et plus doux. Plus vous utiliserez un produit adapté, plus il vous sera facile d'entretenir durablement vos waves.
  • De la pommade. On n'y pense pas à première vue, mais la pommade vous aidera à fixer vos waves.
  • Et bien sûr, un durag ! Accessoire indispensable, il vous permettra d'aplatir vos waves durant la nuit, tout en les protégeant.

Le plus important ? Du temps. Modeler vos cheveux exige du temps, un durag et des efforts. Pour bien les entretenir, une seule technique : chaque jour, allonger les boucles naturelles de vos cheveux afin qu'ils forment une vague. Ceux-ci doivent, lorsqu'ils sont enroulés, se courber. À noter qu'il existe des shampoing spéciaux pour les hommes souhaitant obtenir des waves.

Comment entretenir vos waves ?

Quelques conseils simples permettent de bien entretenir vos waves :

  • Soyez régulier. Entretenez vos waves tous les jours, toute la semaine. Pour cela, une méthode simple : quand vous sortez de la douche, faites-le après avoir hydraté et lavé vos cheveux.
  • N'oubliez pas d'appliquer la lotion capillaire et la pommade.
  • N'oubliez pas de brosser également les cheveux devant et vers le front, et sur les cotés.
  • Imaginez un cercle au sommet de votre tête : brossez vos cheveux en suivant ce cercle vers l'extérieur.
  • Brossez vos cheveux de manière uniforme : certains adeptes de cette coiffure se plaignent d'obtenir des vagues devant, mais pas derrière la tête, c'est souvent car ils ne brossent pas uniformément leurs cheveux.
  • Le jeu du brossage permet à vos cheveux de tenir en place : brossez les huit fois, mèche après mèche, au moins quatre fois par jour.

Autre petit conseil : apposer une serviette humide sur votre tête. L'humidité et la chaleur permettent à vos cheveux de boucler plus aisément.

Comment le durag peut-il vous aider à obtenir de belles waves ?

Le durag est l'accessoire essentiel pour obtenir de belles vagues 360. Plusieurs utilisations sont à préconiser :

  • Si vos cheveux ne sont pas naturellement bouclés, porter un durag durant 14 à 15 heures par jour leur permettra de boucler naturellement. En effet, l'humidité créée par le durag favorisera le bouclage de vos cheveux et permettra une meilleure tenue de vos waves.
  • Pour conserver vos vagues 360 de manière impeccable, portez un durag durant votre sommeil. En plus d'éviter les cheveux errants, il permettra un meilleur maintient de votre coiffure.
  • Portez un durag durant 45 minutes après avoir brossé vos cheveux. Cela les aidera à tenir en place.

Les hommes et le durag

Longtemps considéré comme un accessoire féminin, le durag s'est imposé grâce à la culture hip-hop comme un accessoire de mode mixte, surtout apprécié par les hommes de nos jours. Leur utilisation diffère de ce que les femmes en faisaient initialement. En effet, il fut d'abord un accessoire permettant de maintenir les cheveux des travailleuses et des esclaves durant les travaux forcés.

Le durag affirme une fierté culturelle

À l'image de bien des rappeurs, les hommes inspirés par la culture hip-hop en sont les premiers adeptes. S'il est aujourd'hui très présent au sein de la panoplie des rappeurs afro-américains, cela vient d'abord d'une volonté de ces derniers de rendre hommage à leurs ancêtres.

Indicateur culturelle, le durag porté par les hommes est avant tout une histoire de symbole. Plus que de symboliser les grands mouvements pour l'acquisition de droits politiques de la part des afro-américains, il revendique une culture à part entière. La culture afro-américaine a trouvé un formidable levier au sein de la culture hip-hop. Les artistes noirs revendiquent leur couleur de peau comme une fierté. À l'image des Blacks Panters dans les années 1970, qui se sont aussi approprié le durag pour en faire un emblème politique et militant.

L'héritage de la période des traites négrières a laissé place à une culture avec des codes renouvelés, une musique nouvelle et un style vestimentaire en perpétuelle évolution. Le hip-hop sait se réinventer et il n'est plus aujourd'hui celui des années 1990. Surtout, bien des artistes ont émergé, aux États-Unis et en France. Ces derniers se sont réapproprié les codes originels de ce genre musical, tout en conservant le durag comme accessoire incontournable de la mode hip-hop.

Les oppositions négatives liées à l'image "gang" du durag n'ont pas entaché sa popularité. Si bien des initiatives de la part des autorités américaines ont été prises pour interdire le durag dans les milieux scolaires, et même dans le sport, il est bel et bien aujourd'hui un étendard de la mode masculine afro-américaine.

Le durag est un véritable accessoire de mode

Des nos jours, le durag est principalement porté pour des raisons de style. La praticité de cet accessoire de mode n'est plus la première raison pour laquelle il est resté aussi longtemps populaire.

Porté par les grandes stars du rap, tels que JayZ, 50 cents, Snoop Dogg ou bien Kendrick Lamar, il est un accessoire vestimentaire indémodable et indispensable. Il peut se porter avec ou sans casquette. De plus, il a fait son apparition sur les terrains de sport : de nombreux athlètes américains le portent, et ce, pas seulement pour des raisons pratiques. Il est devenu un accessoire de mode élégant et utile.

Bien des grandes marques de luxe en ont commercialisé, et de multiple petits créateurs en ont fait un juteux business. Son universalisme, son élégance et sa praticité en font un accessoire indispensable pour l'industrie du luxe et de la mode.

L'image dépassée du durag "gansta" est donc révolue. Désormais, il est inconditionnellement un accessoire universel qui caractérise un sens accru du style. Tout les types d'hommes en portent, peu importe leurs origines ou leur couleur de peau, et il suffit de faire un tour sur Instagram pour s'apercevoir de la grande popularité de cet accessoire qui se décline en une variété impressionnante de couleurs et de matières.

Le durag est un accessoire très pratique 

Le durag est d'abord un accessoire pratique. Protéger sa coiffure, entretenir ses waves, éviter la transpiration dans les yeux, il est de toutes les utilités. Dès les années 1980, sur les terrains de basketball aux USA, il a été porté par des sportifs de haut niveau pour se protéger de la transpiration. On le retrouve aussi chez les adeptes de la musculation de rue dans les quartiers populaires de l'Est américain. Le port d'un durag lors d'un exercice sportif peut se révéler très pratique : la forme des cheveux reste en place et le tissu absorbe les gouttes de sueur.

Grâce à cet accessoire qui traverse les générations aussi bien que les continents, les frisottis dans les cheveux en raison de l'humidité sont évités. Et lorsqu'on fait des travaux poussiéreux ou salissants, il devient un allié incontournable pour protéger ses cheveux de la saleté environnante.

Autre aspect pratique insoupçonné : durant l'été, et plus particulièrement lors des fortes canicules, le durag protège des UV. Parfait pour les hommes ayant le crâne rasé.

Quant aux coupes afro, si celles qui sont trop volumineuses ne pourront pas s'intégrer sous un durag, il protège à merveille les coupes plus courtes pour hommes, comme les waves, les mini locks, la coupe songe, le frohawk, ou encore les tresses.

Bien sûr, si vous souffrez de calvitie, le durag est l'accessoire le plus esthétique pour la cacher. En plus de prendre toute la forme du crâne, il vous rajeunira et ajoutera un style supplémentaire à votre tenue.

Quel durag est fait pour vous ?

Progressivement, le traditionnel durag noir a été complété par une multitude de nouveaux modèles. Si la couleur noire reste la plus couramment portée, une grande variété de nouveaux coloris sont désormais disponibles sur le marché. Plus que ça, certains nouveaux tissus sont venus élargir la gamme des durags, qui est classiquement composée en soie et en polyester.

Le durag noir et en soie, le plus traditionnel

Traditionnellement, le noir est de mise pour le durag. À l'origine du durag, la sobriété était recherchée. Au regard des circonstances dans lesquelles cet accessoire, devenu incontournable, a connu son avènement, il était hors de question qu'il soit trop voyant. Dès la Renaissance d'Harlem, les adeptes du durag ont continué de le porter en noir, en hommage à leurs ancêtres.

Si, aujourd'hui, il existe dans toutes les couleurs, le noir reste un indémodable. À vous de voir ! Préférez-vous l'aborder dans sa forme la plus classique ou faire preuve de plus d'originalité ? Tout dépend de votre style, et de votre personnalité, mais le durag noir reste une valeur sûre qui saura convaincre les hommes et les femmes adeptes des tons sombres.

 Durag noir - Durag-Shop

Le durag de couleur unie, une touche de couleur tout en sobriété

Blanc, bleu, vert, rouge, il existe de nombreuses couleurs disponibles sur le marché. Si les motifs vous semblent trop, et que vous préférez aborder votre durag dans une couleur unie, vous avez tout de même le choix au niveau des coloris !

Certains distributeurs n'hésitent plus à proposer des couleurs très originales comme le rose poudré ou certaines nuances de l'orange "pastèque".

Porter un durag de couleur unie présente quelques avantages :

  • Moins classique que le noir, mais toujours sobre.
  • Peut se porter avec presque tout.
  • Permet d'accorder ses vêtements facilement.

Le durag en velours, une touche de luxe

Le velours est une matière noble, chaude et luxueuse. Porter un durag en velours, c'est faire le choix d'un style plus sophistiqué. Eminem en est l'un des premiers adeptes. Par-dessus tout, le velours est une matière exceptionnellement confortable. Tout en restant légère, elle est plus chaude que la soie, et un durag en velours sera toujours plus adéquat en hiver ou en automne qu'un durag en soie.

Si vous faites le choix d'un durag en velours, choisissez des couleurs chaudes : oranges, marron ou rouge. Vous pouvez aussi oser le bleu nuit, c'est probablement la couleur avec laquelle le durag en velours se porte le mieux et qui lui permet de s'associer avec classe et élégance à un ensemble chic ou très travaillé.

Quoiqu'il en soit, votre durag en velours sera l'accessoire idéal pour accompagner votre coiffure. Il offre de nombreuses possibilités et est l'accessoire parfait pour imposer son originalité aux yeux du monde.

C'est sûrement le plus "impérial" de tous. Brodé d'un tigre ou uni, le durag en velours est probablement l'un des plus tendance aujourd'hui.

Durag noir en velours - Durag-Shop

Le durag fluorescent, osez !

Si vous avez décidé de parfaire un style très sophistiqué et particulièrement branché, optez pour le durag fluorescent. Peu de marques le propose, alors qu'il est pourtant l'un des plus appréciés par les jeunes modeurs du monde entier. Voyant, original, il se porte très bien l'été et ajoute un truc en plus à votre tenu pour un style vestimentaire réellement assumé.

Privilégiez-le avec une tenue sobre afin de ne pas en faire trop, comme une robe noire pour les femmes, ou alors osez totalement l'excentricité en l'associant avec une grande variété de couleurs. Quoiqu'il en soit, il sera l'accessoire idéal pour vos grosses soirées d'été.

Il se décline sous bien des couleurs : doré, multicolore, violet, bleu ciel, orange, miel ou encore rose.

Le durag à motif camouflage, le plus inattendu

C'est un motif auquel on ne s'attendait pas sur un durag : le camouflage. Ces formes empruntées aux codes militaires se déclinent sous plusieurs couleurs. Ce type de durag a l'avantage d'être parfaitement inattendu. En effet, si vous voulez sortir de l'ordinaire, il s'impose comme l'accessoire vestimentaire indispensable dans votre dressing.

Avant de redevenir à la mode durant la fin des années 2015, il a été très en vue dix ans plus tôt : on peut le voir dans quelques séries mettant en scène des personnages afro-américains. Pour bien le marier, ne tombez pas dans le total look camouflage. Au contraire, soyez créatifs ! Par exemple, un durag à motif camouflage se marie très bien avec une tenue intégralement noire.

De même, faites le choix du durag à motif camouflage le plus original, pas nécessairement vert et marron. Certains durags à motif camouflage affichent de belles couleurs, comme les tons bleus, oranges ou encore roses.

Le durag à motif fleuri, résolument printanier

Si vous souhaitez opter pour un style plus frais, optez pour le durag à motif fleuri ! Il saura être votre accessoire idéal pour le printemps. Bien que ce motif ait une connotation traditionnellement plus féminine en Occident, certains hommes peuvent très bien le porter. Plusieurs personnalités masculines très célèbres se sont essayées au durag à motif fleuri comme 50 cents.

Le plus important est de respecter certains conseils :

  • Ne portez pas un durag à motif fleuri avec une tenue ayant elle aussi un motif fleuri.
  • Ne le portez pas non plus si vous osez un style très coloré, voire totalement flashy.
  • Essayez cependant de le marier avec d'autres couleurs que le noir. Par exemple, un durag à motif fleuri bleu ira parfaitement avec une tenue dans les teintes roses/violettes.

Quoiqu'il en soit, c'est un motif qui apporte une grande fraîcheur et une belle gaieté à votre tenue.

Le durag à double couleur, un motif bicolore pour plus d'originalité

C'est un grand classique. Le durag bicolore est probablement l'un des durags les plus connus. Blanc et noir, ou rouge et bleu, il saura accompagner tout vos choix stylistiques. Il peut aussi bien représenter votre club de sport favori en cas de compétition. Vous êtes pour le PSG ? Le durag rouge et bleu est votre allié pour fêter les prochaines victoires du club parisien.

Le petit plus ? Ne le portez pas nécessairement en association avec deux couleurs choisis pour votre tenue, mais jouez-en : associez-le avec tout. Vraiment tout !

Le durag en dentelle, une touche de glamour et de féminité

Bien que le durag soit un vêtement historiquement féminin, il a été longtemps l'apanage d'une culture assez masculine. Aujourd'hui, s'il est redevenu puissamment unisexe, certaines femmes peuvent préférer des durags dans des matières plus douces et plus délicates. À ce titre, le durag en dentelle en est le parfait exemple.

Doux, soyeux et raffiné, il saura parfaire à merveille une tenue très féminine. Surtout, n'hésitez pas à le porter pour de grandes occasions, car cet accessoire relève d'une élégance très moderne et se veut particulièrement formel. Solange Knowles, chanteuse en passe de devenir une super-star et petite sœur de Beyoncé, en raffole.

L'astuce pour plus de féminité ? Associez-le à une couleur claire ou très soyeuse, comme le beige ou le rose clair.

Comment bien porter son durag ?

Porter un durag présente de nombreux avantages, aussi bien en étant qu'accessoire de mode pour toute la journée que comme accessoire de nuit. Pour maintenir vos cheveux, les rendre plus lisses ou favoriser les waves, bien porter son durag est un art précis, qui demande une certaine dextérité. Mais en suivant quelques conseils, vous devriez très bien vous en sortir. Le plus important ? Bien le nouer.

Nouer son durag pour bien maintenir ses cheveux

Pour bien nouer votre durag, et pour qu'il tienne toute la journée, suivez ces quelques petits conseils.

Avant de nouer votre durag, placez celui-ci de manière à ce que la jointure soit milieu de votre tête et que cette dernière ait une symétrie parfaite. C'est une étape importante : soyez particulièrement vigilants et faites en sorte que les deux côtés de votre durag soient bien positionnés, afin que votre accessoire recouvre tout votre crâne. Si vous avez une longueur plus importante, vos cheveux devraient ressortir en dessous.

Ensuite, prenez un bout dans chacune de vos deux mains, et tirez vers l'arrière de votre tête les deux cotés afin de les croiser. Faites attention à laisser vos oreilles dégagées. Lorsque les deux extrémités du durag se sont croisées, formez une croix. Si vous souhaitez que les ficelles du durag ne soient pas trop volumineuses, vous pouvez aisément les plaquer en appuyant quand vous tirez dessus.

Lorsque vous avez terminé de croiser et de former une croix avec les deux cotés du durag, ramenez les ficelles à l'avant. Puis, croisez les au niveau de votre front. Veillez à ne pas les serrer trop fort afin d'éviter de perturber votre circulation sanguine.

Une fois que toutes ses étapes sont rondement menées, faites un nœud avec les ficelles à l'arrière de votre tête en direction de votre front. Si vous pouvez parfaitement effectuer un nœud classique à l'image de celui que vous faites quand vous lacez vos chaussures, vous pouvez faire preuve de plus d'originalité et choisir un autre type de nœud. Attention à ne pas serrer trop fort votre nœud et surtout à ne pas le doubler : vous aurez bien des difficultés à le défaire ensuite.

Désormais, votre durag est noué. Il ne vous reste plus qu'à baisser la cape autant que vous le souhaitez. Cela resserrera votre durag pour plus de maintien. Faites bien attention à être parfaitement à l'aise : un nœud trop serré peut vous empêcher d'apprécier votre durag, qui se doit d'être avant tout confortable.

N'hésitez pas à plier le rabat si vous le désirez. Pour cela, bloquez-le dans la ficelle du nœud, ou bien, s'il est suffisamment long, faites-en un nœud et coincez-le entre les ficelles.

Nouer son durag pour protéger sa coiffure la nuit

La technique ne diffère que très peu de celle vous permettant de nouer votre durag pour toute la journée. En revanche, il faut prendre quelques précautions supplémentaires. Suivez le guide pour bien nouer votre accessoire la nuit :

  • Prenez le durag à l'envers, placez-le avec la jointure au milieu de votre tête. Cela évite que la raie ne laisse des traces indésirables sur votre peau.
  • Ensuite, en saisissant un bout de chacune de vos mains, croisez le durag à l'arrière de votre tête.
  • Enroulez les deux parties du durag autours de votre tête. Il faut que les deux côtés terminent à l'arrière de celle-ci.
  • Mettez autour de votre front un bandeau très élastique.
  • Quand votre durag est sous le bandeau, vous pouvez retirer les ficelles avec délicatesse jusqu'à les séparer.
  • Bloquez les ficelles à l'arrière du bandeau. Vous avez aussi la possibilité de les laisser pendre.
  • Pour terminer, pliez le rabat à l'intérieur des bandeau, afin d'éviter de détacher le durag.

Avec quoi porter son durag ?

Le durag se porte avec tout, que vous soyez un homme ou femme, et ce, qu'importe votre style ! Voyons ensemble comment il est possible de porter cet accessoire vestimentaire plein de caractère.

Si vous avez un style sophistiqué et minimaliste 

Vous êtes plus du genre style impeccable et millimétré que hip-hop ? Vous pouvez quand même porter un durag. Depuis maintenant quelques années, la marque Angeleno – ce qui signifie qu'elle a été fondée à Los Angeles – Oji Royale commercialise des durags de très bonne qualité. Pour ses campagnes de pub, elle n'hésite pas à reprendre les codes parmi les plus sophistiqués de l'industrie du luxe. Récemment, les mannequins présents lors de la dernière campagne de la marque imaginée par le directeur artistique, désigner et photographe Oseije, portaient des vêtements à l'imagerie résolument minimaliste avec leurs durags.

Chemise vert poudré, ensemble en linon plissé, pantalon en velours côtelé, dans le désert aride de la Californie, Oseije mettait en scène des mannequins asiatiques et afro-américains avec des vêtements urbains, branchés et parfaitement dans l'air du temps. Loin de toute connotation hip-hop, la ligne de durag imaginée par la griffe californienne se déclinaient dans des teintes poudrées, acidulées et pastel.

Oseije, qui s'impose parmi les designers américains les plus en vue ces dernière années, a largement dépoussiéré le durag et offre des collections minimalistes qui rappellent la douceur simple et esthétique de la Californie. La chanteuse Solange vous donnera de l'inspiration. Elle maîtrise mieux qu'aucune autre star le durag et son style est résolument minimaliste.

Si vous restez fidèle au hip-hop

Démodé le hip-hop ? Pas du tout. S'il y a une tendance qui a su s'imposer avec le temps et s'exporter partout, c'est bien le hip-hop. Si les rappeurs et les chanteurs de R'n'B des années 90 ont pour la plupart disparu des radars, les générations millennial et Z ont vu émergé de nouveaux noms. Le succès du premier festival européen en la matière, le Suresnes Cités Danse, continue d'attirer chaque année son public, de tous les âges !

Le durag est resté un fondamental. Aujourd'hui les baggis n'ont plus vraiment la cote – et ça peut se comprendre –, et les t-shirts XXXXXL ne sont plus de très bon goût. Néanmoins, de grands designers tels que Virgil Abloh, enfant du hip-hop et aujourd'hui directeur artistique de Louis Vuitton homme, a su réinventer par sa griffe Off White les fondamentaux.

Dans le défilé Louis Vuitton pour hommes Printemps Été 2020, où étaient présents beaucoup de mannequins afro-américains, Abloh a présenté ce qu'est l'imagerie hip-hop aujourd'hui. Pantalon ultra-large aux couleurs vives, baskets disproportionnées, vestes courtes, et logos omniprésents, sont les nouveaux codes du hip-hop, et le durag accompagne parfaitement ce style hip-hop du XXIe siècle. Les fleurs de toutes les écoles étaient le motif de cette dernière collection. Oui, le rappeur de 2020 abandonne ses grosses chaînes pour des pulls à fleurs.

En dehors des défilés Off White et Supreme, vous pouvez très bien adopter le même style que Kanye West sans dépenser des milliards. Voici quelques conseils pour porter un durag avec un style hip-hop actuel :

  • Oubliez les codes des années 1990. Vraiment, les chaînes et les caleçons apparents ne sont plus du tout à la mode.
  • Portez des couleurs et des vêtements larges, de bonne qualité.
  • Portez d'énormes chaussures.
  • Prenez les durags les plus voyants et accompagnez-les d'un joli bandana.

Si vous avez un style plus sobre

Pas besoin d'être une fashion victim pour se coiffer d'un durag. Cet accessoire est aujourd'hui suffisamment démocratisé pour que vous puissiez l'aborder avec tous les styles. Pour vous promener, aller en cours, ou pour sortir en soirée, adoptez-le avec toutes vos tenues.

Si vous êtes une femme, vous pouvez très bien le porter avec une robe simple ou un ensemble coloré. Pour un homme, si le style jogging est évité et rappellera les codes gansta américains des années 90 (qui sont assez révolus), vous pouvez très bien le porter avec jean large et un t-shirt blanc basique. Accessoirisez avec des bijoux simples et élégants, comme des bagues.

Quoiqu'il en soit, le durag est un accessoire de liberté et suffisamment stylisé pour se porter avec tout. Un seul mot : osez !

Évitez avec un style trop classique

Vous portez un costume pour travailler ? Ne portez évidemment pas un durag, excepté si vous travaillez dans la mode et que votre excentricité est votre atout charme. Porter un durag avec une tenue trop classique risque de décrédibiliser autant l'un que l'autre. On imagine mal un adepte du combo polo-chaussure bateau-pull sur les épaules avec un durag. Même si certains peuvent essayer, ils ont l'air ridicules !

De même, si vous êtres plutôt du genre réservé, adoptez le plus possible un durag avec une tenue sobre. Par cela, nous entendons un jean, un t-shirt blanc et des baskets. Surtout pas avec un costume ou un polo. C'est tout à fait faisable, mais il va vous falloir avoir les épaules solides pour assumer les regards.

Par contre, n'hésitez pas à porter un pantalon à pinces avec votre durag. À la mode depuis maintenant quelques années, ce type de pantalon se porte avec tout, et même avec des sweats… Alors pourquoi pas un durag ? Dans ce cas, mettez un t-shirt large et rentrez-le dans votre pantalon. Associez le tout à une perte de baskets XXXL ou plus simple, comme des Veja.

Dans tous les cas, soyez créatifs et sublimez votre durag avec des vêtements qui vous plaisent et dans lesquels vous êtes à l'aise. Ne vous inventez pas un style, ce n'est pas nécessaire : tout le monde peut porter un durag avec classe et élégance. Nous l'avons dit et nous le répétons : cet accessoire est universel et se marie avec presque tout. Mais pas avec le costume trois pièces, c'est certain !

Assumez votre durag !

Le durag est toujours un accessoire excentrique et très mode, surtout en France, même si il a été très démocratisé. Son ancienne mauvaise réputation, son histoire militante ou tout simplement le fait de porter une coiffe ou un couvre-chef peut être un frein pour sauter le pas. Oubliez ces carcans : le durag n'est qu'un accessoire de mode.

Surtout, il permet de sublimer une tenue très sobre, basique ou minimaliste très simplement. Tout le monde peut en porter un, qu'importe l'âge ou la couleur de peau. Toutes les stars se l'arrachent, dans le monde du cinéma, de la mode ou du sport.

Ne réfléchissez plus, le durag est l'accessoire de l'été. En plus, il est simple d'utilisation (il faut 5 minutes pour le mettre), très pratique et léger. Lors des grandes chaleurs, il retient la transpiration : c'est bien plus hygiénique qu'une casquette ou un bandana. Surtout, il permet de sophistiquer très rapidement une tenue d'été un peu trop simple.

Quels bijoux porter avec un durag ?

Vous êtes fan de bijoux et le durag a su vous séduire ? Mélangez-les, ils forment le duo parfait ! En faisant bien attention, on peut constater que le durag est devenu un accessoire de mode à part entière, et que sa praticité n'est plus la première raison de son succès.

Depuis les années 90, le durag est intrinsèquement associé à l'image du rap, et n'importe qui connaît l'amour de certains rappeurs pour les bijoux énormes et excentriques : les bagues, les colliers, les chaines XXL et les boucles d'oreilles en platine. Surtout en or, et avec un $ dessus.Si vous souhaitez adopter le style durag et porter des bijoux, choisissez-les bien :

  • Style hip-hop ? Choisissez une énorme chaîne en or et complétez-la d'un durag noir. Style garanti à coup sûr.
  • Style plus sophistiqué ? Optez pour les bagues. Portez-en beaucoup, beaucoup, beaucoup, vraiment, beaucoup ! La multiplicité des bagues, sans aucun autre accessoire, permet de donner vie à un style soigné. Inspiration rock, minimal ou hip-hop, les bagues sont l'accessoire à ne pas louper pour porter votre durag.
  • Portez des boucles d'oreilles. Si vous êtes une femme, préférez des grandes boucles d'oreilles rondes. Si vous êtes un homme, un anneau en or sur votre oreille mettra en valeur votre durag.
  • N'associez pas les couleurs de vos bijoux et de votre durag. Faute de goût assurée ! Privilégiez plutôt le mélange des styles, sans tomber dans la caricature d'un sapin de Noël qui brille.
  • Quel motif pour votre collier ? Tout dépend de votre look. Faites-vous plaisir en adopter les symboles qui vous sont chers : cœur, crâne, libellule, peu importe.

Quel prix pour un durag ?

Les prix varient beaucoup. En moyenne, ils sont de l'ordre de 9 à 20 €, pour les plus sophistiqués ou ceux en dentelle. Les modèles pour enfants sont moins chers et leur coût est d'environ 10 à 12 €.

Tout dépend de ce que vous cherchez, mais un durag de qualité pour adulte coûte très rarement moins cher que 15 euros. Vous pouvez aussi les acheter en lot : vous ferez de belles économies !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.